On s'attend à ce que la vente en ligne B2C en Belgique passe pour la première fois la barre des 10 milliards d'euros en 2017. D'après les derniers chiffres du BeCommerce Market Monitor, la dépense en ligne lors des 6 premiers mois de 2017 a augmenté de 10% pour atteindre les 4,9 milliards d'euros. Le nombre de belges achetant en ligne est maintenant de 7,9 milliards. Au point que 9 pour cent de la totalité des recettes liées à la vente de produits se fait maintenant via le e-commerce.

Dans le BeCommerce Market Monitor, le marché total de consommation belge est établi par trimestre. Le rapport se base sur la combinaison de différentes sources de données et comprend tous les achats personnels et domestiques, exceptés les jeux et paris en ligne. Les articles retournés, donc non achetés, ont également été exclus du rapport. En moyenne, les Belges ont dépensé 348 euros sur Internet durant le second trimestre. La moyenne des achats en ligne atteint les 118 euros.

La plupart des achats de produits se fera via le e-commerce

Le Thuiswinkel Markt Monitor néerlandais est également publié quatre fois par an et donne un aperçu du marché du e-commerce B2C néerlandais.

Aux Pays-Bas, la dépense en ligne durant les six premiers mois de 2017 a augmenté de 13% pour atteindre les 10,66 milliards d'euros, et on s'attend à ce que le montant total des achats en ligne pour 2017 passe le cap des 20 milliards. Sur les 10,66 milliards d'euros dépensés, 5,89 milliards d'euros ont servi à l'achat de produits tels que l'électronique, les vêtements et les jouets. Ces dépenses ont augmenté de 16% par rapport à l'année précédente. Les catégories de produits Jouets et Santé & Beauté sont celles qui ont connu la plus forte croissance de dépense en ligne sur les six premiers mois de 2017.

Traditionnellement, les Pays-Bas se classent derrière les États-Unis pour la maturité de leur e-commerce – et la Belgique derrière les Pays-Bas. Sur les marchés les plus matures, la plupart des achats intègrent déjà un élément en ligne. Beaucoup de produits ont beau être achetés dans des boutiques physiques, la phase d'orientation s'effectue sur Internet. On s'attend à ce que la plupart des produits soient achetés via le e-commerce dans le futur.

Le portable en première place

En Belgique comme aux Pays-Bas, la plupart des achats en ligne s'effectuent sur ordinateur portable, puis sur ordinateur de bureau. Mais ces deux méthodes connaissent une baisse de popularité. Au cours du second trimestre de 2017, 6 pour cent des achats en ligne en Belgique ont été réalisés sur smartphone. Aux Pays-Bas, ce chiffre atteint les 7 pour cent.

Thuiswinkel Marktmonitor Nederland H1 2017