MOBILE FIRST

Aujourd'hui, presque chaque adulte travaillant dispose d'un smartphone. Les enfants en obtiennent un à l'école primaire et les personnes âgées s'engagent de plus en plus à un cours pour maîtriser le smartphone. Plus de la moitié des consommateurs immédiatement étendent la main vers le smartphone dès qu'ils se réveillent - et ce n'est qu'à cause de l'alarme.

Tandis que maintenant, un portable ou un PC de bureau soient plus souvent utilisés pour des achats en ligne, ils doivent lentement céder le terrain au smartphone. Au premier rang, il se trouvent les soi-disant millennials, mais vous en pouvez être sûr que l'usage du téléphone portable par vos clients augmentera aussi, au dépriment du PC de bureau. Une stratégie de mobile first ne se limite pas au marché de consommateurs. Des groupes cibles B2B spécifiques utilisent leur téléphone portable beaucoup plus souvent que le PC. Pensez par exemple à des secteurs comme la vente au détail ou la construction.

Des téléphones portables ont quelques atouts évidents : ils sont plus personnels qu'un PC, ils ont des caméras et plusieurs capteurs et ils sont capables à utiliser des services basés sur la localisation. Des utilisateurs de plus en plus désinstallent des applis sur leur smartphone, et rarement en installent une. Cependant, des médias sociaux et le messaging sont devenus des vrais killer apps. Certes, il y a aussi des inconvénients évidents des smartphones, qui sont presque tous liés à la taille de l'écran et du clavier.

wat-weerhoudt-de-consument-om-de-smartphone-te-gebruiken-voor-online-aankoop

MOBILE FIRST CONCERNE L'USAGE

Dans la plupart des développements d'une offre numérique, le site web normal est encore le point de départ. Premièrement, on dessine un modèle de structure pour le PC, puis un pour le téléphone portable. C'est logique : des concepteurs aiment travailler sur des très grands écrans et cela est donc leur réalité, leur cadre référentiel. Le concept pour un téléphone portable semble à première vue être plus limité ou même plus simple. Résultat : il y a encore peu de sites qui sont vraiment optimalisés pour l'usage portable.

Cependant, mobile first concerne l'expérience d'usage portable. Selon EMAKERS, l'initiative phare pour améliorer cela est probablement AMP, ce qui signifie Accelerated Mobile Pages. AMP est une initiative open source qui est entre autres supportée par Google. L'objectif d'AMP est (surtout) de rendre le web plus vite pour plusieurs plateformes (portables). Bien entendu, l'AMP est aussi une réponse forte au Facebook Instant concurrentiel.

AMP + PWA

Initialement, AMP était développé pour des articles (statiques). Étant donné que la vitesse d'une boutique en ligne est un des facteurs de conversion le plus déterminant, l'AMP est aussi un no brainer pour le cybercommerce. eBay utilise AMP (par exemple) depuis 2016 et aussi des boutiques en lignes traditionnelles utilisent de plus en plus cette technologie. Il peut être intéressant de premièrement expérimenter avec des pages qui sont beaucoup visitées et qui se chargent (relativement) lentement. Des pages de catégories de produits, par exemple, contiennent beaucoup d'images. L'amp-carousel peut par exemple jouer un rôle d'importance pour ce type de page. Cet élément vous permet de placer plusieurs produits dans un carrousel horizontal. Cela va de soi que la vitesse est aussi au détriment de la fonctionnalité fort demandée, alors les critiques disent que l'AMP et le cybercommerce ne se mélangent pas. Pensez au chat, l'usage de formulaires, le paiement, l'analyse et plusieurs intégrations. Néanmoins, il n'est pas nécessaire d'utiliser AMP pour la boutique en ligne entière.

AMP devient encore plus fort avec PWA, ou bien Progressive Web Apps. Tout comme une appli traditionnelle, PWA peuvent être ajoutés à l'écran d'un téléphone, ils sont disponibles hors ligne, mais démarrés via un navigateur web. Comme l'utilisateur télécharge l'appli, elle est toujours à jour.

AMP-for-e-commerce

UN USAGE DE CLAVIER AMÉLIORÉ

Une approche de mobile first évidemment ne repose que sur l'AMP.

Entretemps, le petit hamburger s'est intégré comme le standard pour montrer ou fermer un menu sur un site web mobile. Comme celui est situé en haut à gauche, vous devez diriger votre pouce de votre clavier, via l'écran, en haut. Le menu sera mieux situé en bas à gauche, ce qui passera de plus en plus en 2018.

Comme, souvent, taper avec un touch screen ne se passe pas sans fautes, on peut gagner beaucoup en améliorant les formulaires mobiles. Un nom de ville peut par exemple souvent être montré quand un code postale soit rempli. Quand l'utilisateur doit remplir une chiffre, il serait mieux que vous montrez automatiquement le clavier numérique. Comme l'écran est si petit, il est souvent mieux de montrer la formulaire en full screen.

Si vous optez pour la vitesse et la convivialité comme facteur distinctif pour votre offre mobile, vous pouvez aussi opter pour guided selling. Au moyen de question-réponse, vous rapidement guidez votre utilisateur au bon produit.

COMPLÉTEZ L'EXPÉRIENCE MOBILE

Tandis que les plus grandes entreprises ont toutes embrassé le commerce mobile, il y a plusieurs PME qui n'ont pas même un site responsive. Ce type d'entreprises en devraient faire une priorité pour 2018 de revoir la conception de leur offre numérique. Elles seront en tous cas de plus en plus moins facile à trouver, car Google déjà annonçait qu'ils vont prioriser le mobile index. Cela veut dire que les pages indexées qui sont adaptées aux portables seront plus vite reprises dans les résultats de recherché de Google, et performeront mieux que le contenu similaire qui n'est pas adapté aux téléphones portables.

Outre le messaging, l'e-mail est aussi devenu un killer app sur le téléphone portable. Plus de la moitié de tous les e-mails est maintenant lu via le téléphone, et les e-mails qui ne sont pas montrés bien sur le téléphone mobile, sont supprimés. Il y a des différentes manières pour y agir. Souvent, il est mieux d'utiliser seulement 1 colonne sur le téléphone mobile. Des textes sont de préférence courts et concis.

Beaucoup d'utilisateurs cherchent quelque chose dans leurs alentours. Ils veulent par exemple savoir où se trouve la succursale la plus proche d'un chaîne, si le magasin est ouvert et si le produit cherché se trouve en stock. Si ces fonctionnalités sont importantes pour le groupe cible, vous devrez immédiatement contrôler s'ils fonctionnent bien via le smartphone.

En conclusion, un bouton de contact simple (téléphoner, e-mail ou messaging) marche aussi pour des portables. En effet, cela devrait être toujours incorporé dans votre menu principal. Des utilisateurs attendent de pouvoir choisir 'téléphoner', après quoi le téléphone appelle automatiquement le bon numéro. Quand vous devez vous-même copier le numéro dans une appli de téléphone, cela est un seuil de plus dans l'expérience d'usage.

DES TENDANCES DE CYBERCOMMERCE 2018

e-commerce-trends-2018

MOBILE FIRST

COMMERCE CONVERSATIONNEL

CYBERCOMMERCE TRANSFRONTALIER

COMMERCE VISUEL

TOUTES LES TENDANCES

EST-CE QUE NOUS POUVONS VOUS AIDER ?

(Des champs avec un * sont obligatoires.)